Chargement... Chargement...

La vigie du Sacré-coeur

Un nid de verdure secret au milieu des toits parisiens

Doté de 3 terrasses, cet appartement parisien s’ouvre pleinement sur la ville et le Sacré-coeur. La visite virtuelle ci-dessous a été réalisée peu après la plantation. Aujourd’hui, la végétation a explosé et a transformé ce jardin en une jungle exubérante et colorée.

La Terrasse Basse
Dès l’arrivée dans l’appartement, le regard est attiré par la baie vitrée qui donne à voir la terrasse. Les pots et bacs existants apportent une touche de verdure et la densité des plantations placées contre le garde-corps créent une intimité appréciable.
Cependant ces pots ne composent pas un espace optimal. Placés en ligne, il ne font qu’accentuer l’impression de longueur de la terrasse. S’ils cachent bien le vis-à-vis, ils sont assez encombrants et limitent les circulations en empêchant notamment d’accéder au garde-corps. L’unité de formes, de couleurs est appréciable mais installent en revanche une certaine monotonie. Au final, on retient surtout l’impression d’un espace très fonctionnel.

Les grandes baies vitrées lient visuellement l’intérieur et l’extérieur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le projet consiste en une réorganisation complète de la terrasse en deux espaces.

Côté salon, nous avons surtout procédé en des allègements des aménagements existants pour agrandir la terrasse et l’ouvrir sur l’extérieur. Nous ne renonçons pas pour autant à un certain effet « cocon » car le mur est désormais paré d’une structure en châtaignier écorcé, support de plantes grimpantes (dont un kiwi). D’autres plantes grimpantes viennent à l’assaut de la façade de l’appartement, au dessus des fenêtres. Côté garde-corps, l’espace salon est refermé par trois poteries en terre cuite émaillée qui apportent des couleurs vives.

Côté cuisine, un second espace plus confiné se dessine ; une structure surélevée en bois permet la culture des aromatiques.

L’usage principal se concentre au niveau de la grande table

Notre travail s’est donc concentré sur l’aménagement d’ouvertures et de perspectives sur les toits parisiens, sans renoncer à l’effet de concon et à une certaine intimité.

Il s’est également agit de travailler sur la variété des formes, des couleurs et des matières en remplaçant certaines plantes, notamment les Pittosporums qui ne valorisent pas l’espace, par des espèces aux intérêts esthétiques. Certaines plantes ont été conservées tels que le figuier pour ses fruits, l’olivier et le palmier pour la beauté de leur port.

L’intervention a aussi consisté à habiller les murs pour diminuer l’effet de hauteur et d’écrasement, et accentuer l’effet «cocon de verdure ».

Les aménagements auront permit de passer d’un espace fonctionnel à un espace plus onirique, de style champêtre, propice à la rêverie.

Les pots densément plantés apportent un foisonnement de feuillage

Les plantes vivaces apportent tout au long de la saison des couleurs variées

La Terrasse haute

La terrasse de toit offre une vue à 180° au sud et à l’est, des vues peuvent être aménagées en direction du nord-ouest. Cette exposition exceptionnelle peut être encore améliorée par la construction d’un élément permettant de prendre de la hauteur, et ainsi voir au-dessus du mur nord pour un panorama à 360 degrés.

La terrasse offre deux espaces distincts, auxquels les aménagements ont permit d’attribuer des usages. Le plus petit espace, orienté plein sud est baigné de soleil et se prête à la paresse et à la rêverie avec sa vue sur le Sacré-coeur. Le grand espace, plus ombragé est tourné vers la grande jardinière.

La terrasse haute est marquée par deux espaces différents

 

D’un côté à l’autre de la terrasse, les usages se répondent

La terrasse de toit se structure en quatre espaces.

Le long du garde-corps côté Est, une déambulation est aménagée via un espace planté entre les lattes de bois : ces plantations basses donneront l’impression d’émerger du plancher. La trame irrégulière participe à une ambiance champêtre. Cette déambulation aboutit au « salon de lecture », un espace adossé au mur et donnant à voir la perspective sur le Sacré-coeur.

Ici, la Cabane perchoir permet de prendre de la hauteur et d’admirer les vues sur le nord de Paris. Elle délimite aussi un espace de jeux pour les enfants.

La jardinière, dont les végétaux les plus encombrants ont été supprimés pour dégager la vue à l’Ouest, propose un espace verger et potager séparés par des traverses en bois permettant l’accès aux plantations.

Au contact du potager, la cabane est un espace de rencontre pour toute la famille.

Les Rubeckias et Sauges se mélange aux graminées

Les plantes vivaces émergent du plancher et accompagnent le regard vers le lointain

De l’autre côté de la coursive, « le refuge abrité » se constitue comme un nid d’aigles, perché au-dessus du paysage urbain. Ce belvédère intimiste est idéal pour profiter de la vue sur Montmartre tout en profitant de son ensoleillement privilégié. Les banquettes en bois réalisées sur mesure dessinent un espace idéal pour prendre l’apéritif ou se détendre en fin de journée. Un coffre placé sous l’une des banquettes offre un rangement pour les coussins.

 

Le nid d’aigle est un endroit rêvé pour se détendre et observer la ville

La pergola sur mesure en châtaignier protège du soleil pendant les chaudes journées.

Vous aimez ? Partagez !

En bref

Catégorie

Chantier de paysage

Lieu

Paris 18

Type d'espace

Terrasse aménagée

Surface

30 m2 + 80 m2

Nature des travaux

Menuiserie bois (plancher, pergola, bardage, banquette, cabane)
Plantation
Eclairage
Arrosage automatique

Date

Mai 2018